Conduite à tenir en cas d’oubli d’une pilule estroprogestative

Avec une plaquette de 21 comprimés (avec arrêt de 7 jours) si c’est un oubli de moins de 12 heures, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Prenez immédiatement le comprimé oublié puis les suivants à l’heure habituelle (2 comprimés peuvent être pris le même jour)

Si l'oubli est supérieur à 12 heures (y compris le 1er comprimé). Dans tous les cas : 2 réflexes

- Prendre immédiatement le comprimé oublié puis les suivants à l’heure habituelle (2 comprimés peuvent être pris le même jour)

- Protéger les rapports sexuels ou abstention pendant 7 jours

Si oubli dans la 3e semaine : comprimé 15 à 21. Finir la plaquette, supprimer l’arrêt des 7 jours et enchaîner immédiatement une nouvelle plaquette (bloque les règles)

Faîtes un test de grossesse si vous avez un doute 21 jours après oubli (Accord professionnel)

Avec une plaquette de 28 comprimés (avec 4 ou 7 placebo). La conduite à tenir est identique

Si oubli (›12 heures) au cours des 7 derniers comprimés actifs : Finir les comprimés actifs de la plaquette. Jeter les 4 ou 7 placebo. Enchaîner immédiatement une nouvelle plaquette

NB : Ces recommandations ne concernent pas Qlaira®, qui comporte 2 placebo et a une conduite à tenir très spécifique, se reporter au RCP.




Conduite à tenir en cas d’oubli d’une pilule microprogestative

Avec une plaquette de 28 comprimés Oubli de moins de 12 heures pour Cerazette® et moins de 3 heures pour Microval®. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Prendre immédiatement le comprimé oublié puis les suivants à l’heure habituelle (2 comprimés peuvent être pris le même jour)

Oubli de plus de 12 heures pour Cerazette® et plus de 3 heures pour Microval®. Dans tous les cas : 2 réflexes

- Prendre immédiatement le comprimé oublié puis les suivants à l’heure habituelle (2 comprimés peuvent être pris le même jour). Protéger les rapports sexuels ou abstention pendant 7 jours

- Faîte un test de grossesse si doute 21 jours après oubli (Accord professionnel)




Quand il y a eu un rapport non protégé.

Si vous vous en rendez compte moins de 3 jours après ce rapport et que vous avez la contraception d'urgence NORLEVO Levonorgestrel, prenez 1 comprimé le plus tôt possible (en cas de vomissement survenant dans les 3 heures suivant la prise, il est nécessaire de reprendre un comprimé). 

Si vous vous en rendez compte moins de 5 jours après le rapport avec la contraception d'urgence ELLA ONE Ulipristal, prenez un comprimé le plus tôt possible. La contraception d’urgence n’est pas efficace à 100 %. Elle n’est donc pas efficace si la fécondation a déjà eu lieu. Elle vise à décaler l’ovulation. Si retard de règles supérieur à cinq jours, faire un test de grossesse.

ATTENTION, la contraception d’urgence n’agit que sur les rapports ayant eu lieu avant la prise du comprimé. Elle ne remplace en aucun cas une contraception régulière. Elle ne protège pas des IST (Infections Sexuellement Transmissibles). Des effets indésirables peuvent survenir : saignements, retard ou avance de règles, nausées, vomissements, douleurs abdominales, maux de tête, tension mammaire. L’utilisation de contraception d’urgence n’a aucun impact sur votre fécondité. Elle ne rend pas stérile. Si vous êtes déjà sous pilule, continuez votre pilule habituelle et utilisez des préservatifs jusqu’au retour des règles. La contraception d’urgence diminue l’efficacité de votre pilule.